Accessibilité | Aller au texte | Aller au menu

Comme va l'espérance

Comme va l'espérance Comme va l'espérance
Sans crainte de l'hiver,
Ouvrant des sillons sur la terre,
L'homme attend le jour où tu viendras !
Comme va l'âme aimante
En un trop long désert,
Il découvre la nuit,
La nuit qui t'enfantera…

De l'enfant qui tressaille
Il perçoit la lueur,
La joie aux approches de l'heure ;
Que sera le jour où tu viendras ?
Au sommet des murailles
Se tiennent les guetteurs :
Ils ne voient que la nuit,
La nuit qui t'enfantera…

L'horizon immobile
Voudrait te retenir
Là-bas, où la mer se retire :
Lieu caché, le lieu où tu viendras !
Dans la ville captive
Le Roi va revenir,
Et du sein de la nuit
La Vierge t'enfantera…

CFC (f. David)
La Vie germe dans ma terre intérieure
home Addthis